FORUM DE LA SOCIETE CIVILE BAD-OSC 2018

Du 7 au 9 mai 2018, s’est tenu un Forum de la Société Civile organisé par la Banque Africaine de Développement (BAD) à Abidjan. Le thème retenu cette année est : « Engager la société Civile pour accélérer l’industrialisation de l’Afrique ».

 

L’objectif de la BAD pour ce forum est d’exhorter les Organisation de la Société Civile (OSC) à travailler d’arrache-pied afin de combler les déficits qui freinent l’industrialisation du continent  notamment les déficits d’estime de soi, de curiosité intellectuelle, de leadership et de la gestion des conflits.

Le forum  a commencé par une plénière d’ouverture avec  le discours introductif de Vanessa MOUNGAR, Directrice du Département en charge du Genre, Femmes et Société Civile.  Ensuite, s’en est suivi la session d’orientation sur les missions, les stratégies et les procédures de la banque africaine de développement. Une autre plénière fût organisée le même jour dans l’après-midi sur l’engagement stratégique au niveau pays : « améliorer la coordination entre les parties prenantes. »

La première journée s’est achevée par des travaux en 3 ateliers thématiques : (1) Réaliser l’égalité numérique pour l’industrialisation de l’Afrique organisé par world wide web foundation ; (2) Réduire le fossé énergétique pour une industrialisation réussie de l’Afrique : table-ronde pour diffuser les solutions à grande échelle. (3) Accélérer l’industrialisation : la panacée pour l’emploi des jeunes ?       

Pour la cheffe de Division de la Société Civile et de l’Innovation Sociale au sein de l’institution, Zeneb Touré, la BAD s’engage aux côtés de la société civile « parce qu’elle devient plus responsable, elle devient une institution qui souhaite avancer pour plus de redevabilité vis-à-vis des citoyens ».

Le dernier jour du forum a été marqué une session plénière avec comme thématique : « Industrialiser l’Afrique : défit et opportunité ». A la suite de la plénière, les participants se sont scindés en 3 groupes de travail pour réfléchir sur 3 questions différentes dont les résultats seraient proposés et adoptés en plénière : (1) Comment les OSC peuvent-elles soutenir la définition de politiques, législations et institutions adaptées à l’industrialisation ? (2) Comment les OSC peuvent-elles soutenir la quatrième révolution industrielle de l’Afrique ? (3) Comment les OSC peuvent-elles promouvoir renforcer les ressources humaines, capacités et réseaux d’entrepreneurs compétitifs ?

 

Dans le processus de l’industrialisation de l’Afrique, tous les intervenants ont été unanimes sur le rôle déterminant de l’énergie notamment dans les zones rurales en plaidant pour « un accès universel à l’énergie». Ils ont aussi reconnu l’impérieuse nécessité d’impliquer dans ce nouveau défi les Petites et Moyennes Entreprises (PME) ainsi que les Petites et Moyennes Industries (PMI). Cela justifie largement l’importance du panel animé par le Réseau pour l’Environnement et le Développement Durable en Afrique (REDDA) lors de ce forum de la Société civile.

Un panel axé sur le thème : « Économie bleue et Énergie bleue (Énergie nucléaire de fission), atouts inestimable pour une industrialisation accélérée de l’Afrique ».

Ce rendez-vous d’échange du REDDA a été animé par son Président du Conseil d’Administration, son excellence Joseph Y. BAMBA. Il était accompagné par le Directeur Général de l’Environnement et du Développement Durable, du ministère de l’environnement et du développement durable de Côte d’Ivoire le docteur ABOUA Gustave et modéré par la journaliste spécialiste sur les questions liées à l’environnement madame Germaine BONI.

 

Le forum s’est achevé avec la dernière plénière sur le thème  «  promouvoir le secteur de l’innovation sociale pour assurer l’industrialisation inclusive de l’Afrique ».

 

A la fin de la cérémonie, il y a eu le lancement officiel du comité BAD-OSC composé de  représentants de la Société Civile.

Notons que le Forum a vu la participation de plus d’une centaine d’organisations de la société civile venues de plusieurs pays africains. Les OSC ont sollicité un engagement plus ferme de la part de la par la mise en œuvre d’un mécanisme de financement de la société civile pour la réussite de ce nouveau partenariat BAD-Société civile.  Elles ont souhaité que les recommandations qui ont été faites soient effectivement prises en compte par l’institution.

 L’album photo |  les vidéos 1  2   3  4 5

 

Equipe de rédaction

  • Mr Eric DJAHAN (Stagiaire)
  • Mlle Josseline KANON (Stagiaire)
  • Mr Youssoufou BONHEUR (Stagiaire)
  • Mr Evariste BAKAYOKO (Webmaster)
  • Dr Nicolas BROU (Spécialiste de Programmes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous suivre

SuperWebTricks Loading...
ArabicEnglishFrench