La pollution à l’ordre du jour de l’Assemblée environnement de l’ONU au Kenya

Les ministres de l’Environnement d’une centaine de pays se réunissent de lundi à mercredi à Nairobi sous l’égide de l’ONU, pour lancer un appel à lutter contre la pollution, qui tue prématurément chaque année 9 millions d’individus dans le monde.

L’Assemblée des Nations unies pour l’environnement doit finaliser une déclaration politique contre la « pollution généralisée » qui pèse toujours plus sur la vie humaine, les économies, les écosystèmes. Intitulé « vers une planète sans pollution », ce texte verrait les États membres de l’ONU s’engager à limiter la pollution de la Terre avec des produits chimiques, des déchets non-biodégradablesou encore des fumées toxiques.

Selon le Programme de l’ONU pour l’environnement (PNUE), qui accueille la réunion dans la capitale kényane, 7 millions de décès annuels sont liés à la mauvaise qualité de l’air (émissions industrielles, des véhicules, des foyers de cuisson…). La pollution de l’eau est une autre cause majeure de mortalité, suivie des expositions aux toxines et substances cancérigènes au travail.

Au total, un décès sur six était lié à la pollution en 2015, surtout dans les pays en développement (intoxications, maladies pulmonaires, cancers…), selon le PNUE. Plus de la moitié des neuf millions de morts se comptaient en Inde et en Chine, en pleine industrialisation.

Lire la suite 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous suivre

SuperWebTricks Loading...
ArabicEnglishFrench